Jeudi 29 mars 2018, le FIPHFP est allé à la rencontre des employeurs publics de la région Bourgogne-Franche-Comté à l'occasion du colloque régional qu'il organisait à Dijon. Cette matinée de réflexion sur l'emploi des personnes en situation de handicap a rassemblé 180 participants au Palais des Expositions.

Marc Desjardins, Directeur du FIPHFP , a introduit les débats en rappelant les principes de la loi du 11 février 2005 qui sont au coeur de la concertation gouvernementale actuelle pour réformer la politique handicap. Les interventions du Directeur régional de la Caisse des Dépôts, Antoine Bréhard, et du Secrétaire général adjoint aux affaires régionales, Alain Mazoyer, ont complété la séquence d'ouverture en rappelant les missions sur leur territoire. Trois tables rondes thématiques ont structuré la suite des échanges.

La première rappelait les obligations des employeurs publics fixés par la loi à travers l'intervention d'un avocat au Barreau de Paris, illustrées par les témoignages de représentants de la fonction publique territoriale et de Comète France.

La seconde table ronde a accueilli plusieurs porte-paroles des collectivités locales et de l'éducation nationale ainsi que le Délégué territorial au handicap de la région Agostino de Luca. En s'appuyant sur le témoignage d'agents en situation de handicap venus sur scène pour raconter leur parcours, les intervenants ont présenté plusieurs leviers de recrutement tels que l'apprentissage et le maintien dans l'emploi.

La troisième et dernière séquence de la matinée évoquait l'avenir de la politique handicap dans le contexte de la réforme engagée par le gouvernement. La Directrice du Centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Côte d'Or a introduit les discussions avant de laisser la parole à Bruno Picard, représentant du collège syndical du Comité national du FIPHFP et à Hélène Berenguier, Directrice adjointe du FIPHFP .

La conclusion du colloque était assurée par la Première Vice-présidente du Comité national du FIPHFP , Agnès Duguet. Elle a insisté sur le levier d'insertion que représente le télétravail, sur les ajustements à mettre en œuvre au sein l'éducation nationale pour améliorer le taux d'emploi, avant de rappeler les prochaines étapes de la concertation gouvernementale.